Aether asbl

La voie de l’extase

 

Auteur: Ludivine, 2009

Article initialement paru dans le second numéro de la revue La Sève des Mystères : La Danse Sacrée.

Article en PDF: fichier-pdf-icone-5363-16

 

 02-sculpture-danse-sacree-a-moreau
Détail de la sculpture Danse sacrée, réalisée par Aurélie Moreau (www.amoreau.com).

J'ai vécu plusieurs expériences mystiques très intenses par la danse. Bien que cela soit extrêmement difficile d’exprimer ce type de vécu par des mots, je vais tenter de vous raconter ma première expérience de ce type et les conséquences de l’extase dans ma vie.


Cette première expérience extatique a eu lieu il y a plusieurs années dans un stage collectif de danse. J’apprenais à me laisser guider par mon mouvement intérieur. J’abandonnais l’esthétique du mouvement pour fusionner avec la musique, tout en prenant conscience intensément de mon propre corps et donc du mouvement par lequel la musique le faisait vibrer. Le corps est une mémoire dans la mesure où il porte la trace de notre héritage génétique et de nos expériences, même les plus archaïques. La danse permet à cette mémoire cellulaire de s’exprimer. Elle offre un langage à cet univers, trop souvent refoulé, au cœur de notre corps. Le rythme pénètre nos cellules et réveille nos mémoires ; le son les invite à communiquer et à se libérer. La danse, de par son côté instantané, nous aide aussi à accepter l’impermanence des choses, à comprendre la beauté de l’instant présent, toujours fugace. Face aux jugements hâtifs et aux préjugés, la danse propose une mise en mouvement, un questionnement perpétuel, générateur de tolérance et d’ouverture à l’autre et à l’Autre.


J’offrais mes mouvements avec dévotion au Ciel et à la Terre. J’avais naturellement adopté un mouvement cyclique d’ouverture au Ciel, puis à la Terre, puis à nouveau au Ciel et ainsi de suite, dans un balancement qui me faisait me tourner vers le ciel et puis vers la terre alternativement. C’est avant tout l’intention et la conscience que nous introduisons dans une danse qui lui donnent son caractère « sacré ». Mais sans le savoir, j’utilisais une technique traditionnelle des danses-transes : le mouvement alterné entre deux polarités (Terre/Ciel, Intérieur/Extérieur, Masculin/Féminin, etc.). C’est en effet un moyen ancestral d’unification de nos dualités et un instrument efficace pour nous relier à la vibration intérieure de la matière, cette source d’énergie primordiale au cœur de nos cellules.


Par moment, ma conscience se situait plus particulièrement au niveau physique ou au niveau du cœur ou du mental. Mais plus je me donnais à l’Univers et au Divin, plus je m’apercevais qu’il est possible de réunir ces différentes parties de moi-même et de les faire fusionner. Je me sentais de plus en plus remplie d'énergie et d'amour, de plus en plus en harmonie. Et puis, tout d'un coup, j'ai été comme foudroyée. Il y a eu une énergie immense qui m'a remplie et m'a fait totalement perdre conscience à la fois du fait que je dansais, que j'avais un corps et même que j'étais Ludivine. Je ressentais juste un espace lumineux immense et j'avais l'impression d'être à la fois un infime fragment, une seule cellule et la totalité de l’Univers..

 12-sculpture-danse-sacree-a-moreau
Détail de la sculpture Danse sacrée, réalisée par Aurélie Moreau (www.amoreau.com).


C'est là que j'ai compris pour la première fois le mot Béatitude, la joie inconditionnelle de la Conscience. J'ai malheureusement beaucoup de difficultés à trouver les mots justes pour décrire ce que j'ai ressenti à ce moment-là. L’extase est une expérience essentielle qui provoque une transformation radicale de notre individualité en nous ouvrant à la conscience de la nature jubilatoire de l’Être. Ses effets sur notre corps et notre psyché sont immenses car elle touche notre inconscient jusqu’à son niveau le plus profond et le plus archaïque, là où les interprétations mentales ne sont plus possibles. L’extase est une puissance rédemptrice : elle guérit tout ce qu’elle touche.


Quand j'ai repris conscience de mon corps et que j’ai ouvert les yeux, j’ai vu pendant une seconde des milliers de fils d’or autour de moi. Puis, j’ai découvert que tout le groupe avait arrêté de danser et me regardait. Ils m’ont dit que je m'étais immobilisée en plein mouvement dans une position complètement absurde, comme pétrifiée. J’étais incapable d’évaluer la durée de cette extase mais, vu l’intensité de ce que j’avais vécu, j'aurais eu tendance à penser qu’elle avait duré assez longtemps. D'après les autres membres du groupe, cette expérience mystique n'a en fait duré que trois à cinq minutes, ce qui montre comme la perception du temps et de l’espace est difficile à mesurer à d’autres niveaux de conscience.


Après cette expérience, j’ai continué de ressentir l’Amour Divin couler en moi de manière permanente pendant plusieurs jours. J’étais totalement euphorique. Toutes mes perceptions subtiles (voyance, télépathie, etc.) étaient amplifiées. Puis, la vie quotidienne a repris son cours et j’ai perdu la plupart de ces « pouvoirs » mais j’ai découvert que certaines croyances négatives que je portais sur le monde et la vie s’étaient envolées en fumée. Ainsi, j’avais l’habitude d’affirmer que la vie est un combat et que la nature, bien que très belle, est porteuse de cette violence inhérente à l’existence. Au cœur de la nature, je percevais des jeux de pouvoirs omniprésents dans le but de survivre. Après cette danse-extase, mon regard ne fut plus jamais le même. J’ai découvert que la Vie est un don d’amour perpétuel et que la Nature est la manifestation de l’harmonie divine. Nous voyons le monde tel que nous sommes !


Cette expérience « non-duelle » m’a fait découvrir que tout est juste dans la Nature. Les forces de destructions sont aussi essentielles à la vie que les forces de croissances. La mort fait partie intime de la vie. C’est parce que certaines cellules refusent de mourir qu’un être développe un cancer qui tuera tout son organisme. Nous faisons partie d’un Tout bien plus large et seule Sa conscience est capable de tout ordonner et de tout justifier. Ainsi, cette expérience m’a fait prendre conscience que le bonheur ne naît pas tant de ce que nous vivons que de l’intensité avec laquelle nous fusionnons avec notre vie et de notre capacité à lâcher notre égo personnel pour nous laisser guider par le Divin. L’extase nous fait avancer dans le processus de la restauration de notre unité intérieure, indispensable pour être véritablement libre. Par les prises de conscience qu’elle génère, chaque expérience extatique nous fait grandir et dissout quelques manteaux d’illusions. L’extase révèle notre Essence Divine, ce que nous sommes réellement.


La danse sacrée, comme toute pratique occulte de qualité, révèle et illumine nos forces et nos faiblesses, nos dons et nos entraves. Ainsi, sur le chemin de l’extase, nos blocages et problèmes personnels peuvent surgir avec intensité. Mais si nous acceptons de les offrir au Divin, ils perdent de leur force et commencent à guérir. Uni à la Conscience divine, il n’est pas possible de poser un acte mauvais ou d’avoir une intention perverse car la Lumière de la Conscience transforme tout en Amour. Au contraire, l’expérience de l’extase pousse notre âme à être encore plus attirée par la lumière, par l’harmonie, par les pratiques vertueuses, par l’altruisme, … Quand on a vécu dans son propre corps le bonheur indicible de l’Unité, on ne peut plus être attiré par ce qui divise et détruit l’harmonie.
Je pense que j’ai découvert spontanément une clef pour atteindre l’extase sans être arrêtée par mes désirs et mes limites personnels. Il s’agit d’associer une pratique de type danse-transe ou danse-méditation, qui amène la conscience dans toutes les parties de notre corps et de notre psyché, avec une pratique de type prière ou offrande dévotionnelle de tout ce que nous sommes au Divin, car nos ombres s’évanouissent naturellement dans la Lumière divine. De mon expérience, l’action combinée de la conscience et de l’amour, grâce à l’union de la méditation et de la prière, est un moyen d’accélérer et en même temps d’harmoniser le processus d’évolution de la pratique dansée vers l’extase.

 03-sculpture-danse-sacree-a-moreau
Détail de la sculpture Danse sacrée, réalisée par Aurélie Moreau (www.amoreau.com).

Depuis lors, j’ai toujours un immense plaisir à me relier à l'univers par la danse et je vous invite chaleureusement à tenter l’expérience. La danse sacrée ouvre la possibilité, au-delà des traditions et des dogmes, de se connecter à son guide intérieur et d’entamer avec le Divin un dialogue essentiel. Pratique libératrice, elle permet par l’expérience directe de l’extase de générer des changements profonds et rapides en tout être humain. C'est une des pratiques les plus guérisseuses que je connaisse et je ne peux que vous recommander de la pratiquer aussi souvent que possible. 

Et après…


Le but à long terme est de prendre conscience que le moindre de nos pas sur le sol, le moindre geste esquissé, le moindre effleurement est un acte sacré. Il nous faut réapprendre à danser toute notre vie en conscience. Alors, elle peut devenir un espace infini de liberté, d’amour, de paix et de joie.
Ludivine

 

 

 Si vous avez aimé cet article, vous pourriez aussi vous intéresser à ceux-ci : 

Les danses au coeur des traditions spirituelles

Danse et magie

La vibration, le mouvement et la danse

Le pas de yu

Création d'un élixir