Aether asbl

La science des mages

 

Auteur: Papus, alias Gérard Encausse (1865-1916)Papus

Le livre PDF: La science des mages

 

Extrait:

LA SCIENCE DES MAGES


CHAPITRE PREMIER 

§ 1 - Le microcosme ou l’homme


Rien ne paraît plus compliqué au premier aspect que l’être humain. Comment analyser tous les détails de la constitution anatomique et physiologique de cet être, sans parler même de sa constitution psychologique. L’Esotérisme recherche partout la synthèse et laisse l’étude des détails aux puissants efforts des sciences analytiques. Voyons s’il est possible de déterminer synthétiquement les principes constituant l’être humain.


Généralement tous les organes constituant cet être humain nous apparaissent en pleine période d’action. Tout cela fonctionne, s’agite, se manifeste à nous sous mille aspects et ce n’est qu’avec la plus grande difficulté qu’on peut déterminer les causes peu nombreuses à travers la multiplicité des effets.


Mais voici le soir venu ; les membres fléchissent, les yeux se ferment, le monde extérieur n’a plus d’action sur l’être humain, et lui-même n’a plus d’action sur le monde extérieur : il dort. Profitons de ce sommeil pour commencer notre étude.


L’homme dort et cependant ses artères battent, son cœur fonctionne et le sang circule ; ses organes digestifs continuent leur travail, et ses poumons aspirent et expirent rythmiquement l’air vivifiant. Pendant ce sommeil, ce que nous appelons l’homme n’est capable ni de mouvement, ni de sensation, ni de pensée ; il ne peut ni aimer, ni haïr, ni être heureux, ni souffrir ; ses membres reposent inertes, sa face est immobile, et cependant son organisme fonctionne comme si rien de nouveau n’était arrivé1.


Nous sommes donc amenés forcément à considérer dans l’homme :


1°- Une partie machinale continuant son action aussi bien pendant le sommeil que dans la veille ; c’est l’organisme proprement dit.

2° - Une autre partie, intellectuelle celle-là, apparaissant seulement dans l’état de veille ; c’est ce que nous appelons la Conscience, l’Esprit.


Le domaine de l’organisme semble aussi bien tranché que celui de l’esprit. Mais que se passe-t-il dans cet organisme ?