Aether asbl

Présentation d'Aude

La magie et la mystique font partie intégrante de ma vie de tous les jours. Depuis de nombreuses années, j'étudie et pratique diverses voies et enseignements ésotériques. Ma pratique spirituelle est orientée vers la recherche d'une connaissance et une conscience toujours plus profonde de moi-même et du monde qui m'entoure. C'est une voie d’union entre l'âme individuelle et l’univers, entre le soi et le Soi. Elle mène à redécouvrir la présence de l'Absolu en soi, à rentrer en contact avec cette lumière intérieure et à se laisser guider par elle jusqu’à fusionner totalement avec elle.

La mort et la question du « pourquoi de notre vie sur terre » me préoccupaient depuis ma toute petite enfance. Je tirais les cartes, je notais et j'interprétais mes rêves, j'étudiais l’astrologie et je croyais à la télépathie. L’occultisme était donc bien présent dans ma vie mais je ne m’en rendais pas encore compte. La prise de conscience de cette réalité me vint à mes vingt-deux ans. Je me tournai à cet âge vers la spiritualité et dévorai des livres de magie et d'occultisme (Papus, Bardon, Lévi, Muchery, de Guaïta, Jagot, Agrippa...). Leur contenu me semblait évident et correspondait à ma vision du monde.

En même temps, je fis un pèlerinage de 400 km jusqu’à Compostelle avec Ludivine, pour me retrouver et pour demander de rencontrer quelqu’un qui m’enseignerait l’occultisme. Cette longue marche me permit de vivre de profondes expériences mystiques d’unité avec la nature. Quelques mois après ce pèlerinage, je rencontrai un occultiste expérimenté, qui m'initia et m'enseigna pendant cinq ans. Il me fit pratiquer intensément le système des trois ouvrages de Franz Bardon et me donna les bases du mantra yoga, du laya yoga et du hatha yoga.

Pendant cette période, je pris de plus en plus conscience de l'importance de l'occultisme dans mon coeur. Je recherchais, dans mes pratiques et à tout moment de ma vie, à m’unir à tout ce qui m’entourait, à fusionner mon microcosme avec le macrocosme. Ma pratique favorite consistait à appeler en invocation ou en évocation des esprits de la nature et d'autres êtres de lumière pour m'identifier et m'unir à eux.

En 2004, je rencontrai Attila, qui devient mon compagnon puis mon mari. Nous lançâmes  l'association Aether pour partager nos connaissances, notre expérience et notre amour de l'occultisme avec d'autres. Parallèlement, nous pratiquions intensément à nous deux ou individuellement, pendant nos temps libres mais également pendant des périodes d'ascèse ou de retraite spirituelle.

D'août 2007 à juin 2008, nous prîmes ensemble une ascèse occulte de dix mois dans les Pyrénées, qui nous permit d'atteindre une plus grande conscience de notre vraie nature. Isolés en pleine montagne, nous pûmes approfondir notre étude du tantrisme et du yoga. Nous pratiquions, plusieurs heures par jour, des invocations mantriques, des méditations (sur la respiration, la sushumna, les chakra, les tattva...), des maithuna, des identifications de nous-mêmes et de tout ce qui nous entoure à Shiva ou Shakti, des exercices des doctrines de Naropa, etc. Ces dix mois nous permirent aussi de travailler notre magie et notre mystique par des pratiques dans la nature, des appels d'entités, des clairvoyances et divinations, des actions magiques, des projections de conscience à travers l'espace et le temps, des pratiques sexuelles, etc.

Depuis notre retour d'ascèse, je cherche à avoir conscience, à tout instant, de ma nature profonde et du Divin présent en toutes choses. La vie en société est très souvent considérée comme un obstacle à l’évolution spirituelle de l’être. Je considère, au contraire, qu'il est parfaitement possible de se développer et de mûrir spirituellement dans cette société dite matérialiste car l’Un est en Tout et Tout est en l’Un. L’occultisme n’est pas une voie réservée aux marginaux ou aux ermites en retrait de la société ; il s’agit d’un ensemble de principes, de techniques et d'états, qui permettent à celui qui les pratique et les expérimente de se transformer et d’évoluer spirituellement, en les intégrant à son mode de vie.